Sourcing & tracking

15 bonnes raisons de ne pas devenir consultant

 MICHAEL FERRARI ESPRIT RICHE 14 COMMENTAIRES

Pour devenir riche, travailler comme consultant est un bon moyen mais avant de se lancer voici les 15 défaut de cette profession.

Le mot “consultant” est un peu devenu commun et utilisé à tout bout de champ. Mais la définition de base reste « quelqu’un d’extérieur payé pour donner des conseils ».

Le consultant se présente sous différentes formes. Il y a les consultants salariés, ceux qui sont indépendant et il y a ceux payés à la tâche (heure ou projet).

J’ai été consultant dans chacune de ces catégories. J’ai travaillé en tant que consultant salarié et j’ai eu un peu de mal avec la politique de mon entreprise. Je suis plus à l’aise en tant qu’indépendant; j’ai un client à la fois pour une période maximum d’un an; je n’ai pas plusieurs clients en même temps et je n’ai pas de supérieur, juste des clients.

Avec l’expérience j’ai appris que le rêve de beaucoup de salariés était de devenir consultant. Être prêt au niveau mental est primordial. J’ai vu beaucoup d’idées préconçues sur ce qu’est le métier de consultant ou comment doivent être traités les consultants. Voilà quelques points que j’ai appris :